io.log.2013.04.20 • le dernier combat.. •

By io, 2013.04.21 (dim.21.avr)

le dernier combat..

pour se battre on peut être seul, et pour se combattre on peut être plusieurs.

toujours est il que du dernier vrai* combat humain, nous n’en avons aucune trace..

*cf:ici.vrai : est vrai ce qui est ‘un’ résultat logique de 1.choix.libre de 1.humain.

je ne parle donc pas du dernier meurtre, ni de la dernière victime d’une bombe ou d’un cancer, puisque leur mort a été programmée bien avant leur naissance d’une manière ou d’une autre, par exemple avec un ou deux abruti(s), incapable(s) de trouver un autre moyen pour se mettre d’accord sur ‘qu(o)i’ dire aux enfants, que de (se) tuer Y*.

*Y : lui même•et|ou•tous les deux cf:1|2|3 ø : ) soleil ≠≠ névrose.morbide.(guerre|(cum)battre:taper)
*Y : ramification.noeud:branche(s).imaginaire(s) cf::croissance::génération:itération.s:chiffre(s)

laissant derrière|devant Y : une longue lignée de névrosés toujours prêt à se battre pour vivre, alors que c’est le contraire qu’il fallait fAIRE ø:)

chien + DÉ = comBAT ~la reine politique est une perverse imaginaire ø:)

chien + DÉ = comBAT ~la reine politique est une perverse imaginaire ø:)


nb : le contraire de se battre est de s'autoriser ø:) cf:auto.rise (risettes≈≠reset ø;)
ps : le contraire d'un système n-dimensionnel est une suite logique de symétries imaginaires, de part et d'autre de quelque(s) une(s) de ses dimensions (cf:point,axe,plan,volume,etc de symétrie).

il existe donc une infinité potentielle de contraires, selon quelle(s) dimension(s) on retrousse, combien de fois et dans quel ordre. le tout étant de savoir s’arrêter à la bonne itération.. pour ça il faut scruter dans le réel les effets d’un code dont on ne se reconnait pas facilement être l’auteur. (cf:honte ø;)

reconnaitre les effets de son propre code demande beaucoup d’attention, puisque en tant qu’humain, on n’accède au réel que par le biais de son interaction|intersection avec notre propre imaginaire, c’est à dire la surface imaginaire de notre corps*, sous la forme de ≈1 réalité qui lui est propre et qui est l’ensemble vide ø : où il n’est plus rien° que le choix° de ne pas être° ‘rien’, mais pas de n’importe quelle façon° ø:)

°°°°BIEN::plaisirs.logiques.sensibles.choisis ø:)

*corps|crops est imaginable pour un humain comme un tore poreux recouvert d’une infinité de mains* qui manipulent chacune à son échelle le réel en le déformant. *(dont deux grandes recouverte de doigts, qui sont des petites mains, eux aussi recouvert de capteurs en tout genres, et de portes d’échange entre les deux milieux que cette surface torique vivante (logique) semble séparer)

un capteur est une main qui se (re)ferme et|ou palpe (cf:caresses)
une porte est une main en train de faire passer* un truc dans un sens qu’elle doit choisir (muqueuses)

*passer.au:travers:mouvement.logique:≈=:sensible.choisi ø:)

4 Comments

  1. [...] io.log.2013.04.20 • le dernier combat.. • Share → (function() { var po = document.createElement('script'); po.type = 'text/javascript'; po.async = true; po.src = 'https://apis.google.com/js/plusone.js'; var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; s.parentNode.insertBefore(po, s); })(); Tweet !function(d,s,id){var js,fjs=d.getElementsByTagName(s)[0];if(!d.getElementById(id)){js=d.createElement(s);js.id=id;js.src="//platform.twitter.com/widgets.js";fjs.parentNode.insertBefore(js,fjs);}}(document,"script","twitter-wjs"); (function(d, s, id) { var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0]; if (d.getElementById(id)) return; js = d.createElement(s); js.id = id; js.src = "//connect.facebook.net/en_GB/all.js#xfbml=1"; fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs); }(document, 'script', 'facebook-jssdk')); (function(d, s, id) { var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0]; if (d.getElementById(id)) return; js = d.createElement(s); js.id = id; js.src = "//connect.facebook.net/fr_FR/all.js#xfbml=1"; fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs); }(document, 'script', 'facebook-jssdk')); [...]

  2. [...] judicieux que les humains cessent de se compter, ou bien se comptent pour de bon. ce 7 est aussi suspect que n’importe lequel des chiffres que la pensée magique occidentale a produit avant [...]

  3. [...] ça suit une pente (pas) bien heureuse, ça finit toujours dans un trou. [...]

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>