quand on dort on rêve..

By io, 2012.03.2 (ven.02.mar)

Quand on se repose, on dort, et quand on dort on rêve, c’est bien agréable. Ça ne veut pas dire qu’il faut dormir tout le temps.
Les rêves ont leur limite : nous partageons notre corps avec eux.
Ça nous oblige à nous réveiller de temps en temps.

Le rêve utilise plusieurs corps, il se transmet, comme les gènes ou comme une gêne. Il est dans le temps, ce qui n’est pas le cas ici de notre corps, lui qui est ici posé ici sur son temps. Le rêve vit, comme nous. Nos corps sont les peaux successives qu’il incarne.

Lol.Cat.time

Contrairement à ce qu’on croit, un chat ne rit jamais.

17 Comments

  1. [...] lui-même. ce ‘ou’, qu’on peut écrire ‘≠’ est ce qui définit vrai comme étant le contraire de faux, l’un et l’autre étant invérifiable sans [...]

  2. [...] humain pour imaginer que la terre puisse souffrir de sa présence, l’espèce humaine est un rêve de la [...]

  3. [...] 'facebook-jssdk'));la vie c’est miam! 2012.03.23 (ven.23.mar) · l’occident est un rêve de l’humanité et comme certains rêves il tourne au cauchemar. heureusement chacun sait [...]

  4. [...] être nulle-part et nul-quand. enfin en attendant, tout est possible, à condition que ça soit ici et maintenant. méca:’mécanique’: la mécalogique crée des images très [...]

  5. [...] d’une page ou d’un article est géré par une base de données, ce qui veut dire que le corps du texte ne contient pas sa propre [...]

  6. [...] malheureusement pour les votants qui en attendent beaucoup, leur système politique, dont le bureau de vote est le poste de commande, est disloqué depuis longtemps, et produit n’importe quoi sans que personne n’y comprenne plus rien, parce que les observateurs et les acteurs ont oublié qu’ils étaient chacun la même chose, le seul élément nécessaire à un espace politique : des mammifères humains bien vivants et content de l’être. [...]

  7. [...] j’ajoute que (et je vous laisse tranquille). [...]

  8. [...] to be everything that moves, around what « i » feel is a static « me« , by choosing to keep living in its current imaginary organisation, called [...]

  9. [...] ce qui nous concerne, tout se qu’on en « sait », c’est ce que on en [...]

  10. [...] pas réel mais imaginaire c’est très bien comme ça : un tel évènement le sort de sa torpeur et il s’aperçoit que lui et tous les autres humains sont en train de vivre au même instant [...]

  11. [...] de marcher, il a perdu une dimension réelle, qui est devenue imaginaire, comme un souvenir ou un rêve. mais s’il peut l’imaginer, c’est parce qu’il a déjà été 3d. en fait il [...]

  12. [...] : mai:may est très pragma! sans modestie inutile, j’affirme que la racine logique de la névrose qui conduisait l’homo-sapiens humain à son auto destruction depuis la naissance du premier [...]

  13. [...] simple et petit : de taille nulle et d’énergie infinie. on dit aussi que la gravité est une déformation locale de l’espace temps et que c’est elle qui empêche l’univers de [...]

  14. [...] ceux qu’on on attend, polluée qu’elle est par l’obsession de quelques uns et la peur des autres. comment écrire anonymement dans la machine pour y écrire [...]

  15. [...] qui s’entassent par milliards dans n’importe quel processeur de machine moderne, tableau(x) où sont écrites sur chaque ligne, toutes les lettres du mot « pragma », [...]

  16. [...] suggère à ce brave rêve d’arrêter de (me/te/nous/se/leurs/lui//trop se) greffer son [...]

  17. [...] aussi incompétents et inconnus, ils n’ont qu’un seul corps à se partager à tour de rôle, et ça leur laisse pas beaucoup de temps pour approfondir leur connaissance, dans le domaine dont [...]

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>