DOGMA!

By io, 2012.06.4 (lun.04.juin)

:. je n’y échappe pas en tant qu’auteur de ces textes, je les produis à dessin, au point d’en faire une peinture :: l’image d’une marque .:

je forme malgré et avec à moi le nom bizarre d’un auteur dont le projet litéraire serait une vaste collection de lettres et de ponctuation.

c’est anti-pragma!
un texte est toujours pragmatique quand il est conservé :
à chaque pas de plus dans le sens du texte, un lecteur inattentif que je nomme toujours « on » risque de sombrer dans le pragmatisme.
on risque toujours de croire les mots au point d’avoir envie de les imaginer. ø:)

mon besoin logique est le même que n’importe quoi : ne pas subir de surprises ; sauf les bonnes comme celles qui sauvent de l’imprévisible.
j’ai la chance d’être très économe. imaginairement frugal, j’utilise toujours le moyen le plus simple pour mettre en oeuvre ma vie logique.
la peur et la pudeur ne sont pas du même registre, l’une est réelle et l’autre imaginaire : il ne faut pas s’y tromper, si on les utilise :
en ce qui me concerne moi : je l’appelle io. la peur est une nécessité logique dont je garde pour l’instant & pour moi, la clef imaginaire.
le projet dont il s’agit m’agite avec plus d’entrain que tous ceux que j’ai du feindre de vivre, jusqu’à présent, sur cette jeune planète :
j’ai du les feindre parce que je suis né avant la symétrie imaginaire qui se produit maintenant, en cette année 2012 d’un calendrier local.

cette précision calendaire ridicule comparée aux dimensions des cycles qu’elle prétend chiffrer, est pourtant en train de se vérifier.

comme dirait un enfant, encore adepte du mystère, ou comme on dit ‘comme par magie’ : ‘LE MONDE CHANGE’.
il devient de plus en plus palpable pour n’importe qui, que la logique du monde est en train de changer.

elle va changer probablement au point de basculer vers ce qu’on cherche fébrilement à définir, dès lors qu’on a senti l’imminence du changement s’imposer, comme son contraire. bien sûr il est impossible d’imaginer le contraire du monde, mais on essaie quand même. on est alors trop occupé à l’imaginer pour le voir réellement changer quand il le fait.

heureusement, les oscillations sont de plus en plus rapprochées et on n’aura pas a mourir sans avoir su quel évènement cette date indique.
‘comme par magie’ cette année aura probablement été la dernière de tout calendrier pour la raison qu’on en perce la mystérieuse nécessité.